Eric FOUASSIER et la question de la définition du métier écrivain

une question au lauréat salon du livre du net 2011
accueil ETRE ECRIVAIN.

ECRIVAIN EN ESPAGNE
Espagne
Point es
forum sur le métier écrivain
Le Contact site écrivain Mais alors comment devenir écrivain ? Réponse de Roger Béteille Ecrivain à découvrir :
Ecrivain libre souvent censuré
parfois attaqué...
Quant à définir ce qu'est un écrivain, j'imagine que chaque auteur peut avoir sa définition. Pour moi, il y a différentes strates. L'intime : être écrivain, cela correspond en tout premier lieu au besoin, à l'impérieuse nécessité de s'exprimer en couchant des mots sur le papier, avec un minimum de style. Cela a à voir avec les notions de plaisir solitaire mais aussi d'exigence. Et puis, bien sûr, il y a ensuite la strate sociale : être écrivain, c'est confronter ses textes au regard des autres, c'est-à-dire être publié, toucher le lectorat. Les deux strates peuvent être réunies chez la même personne mais pas toujours. Je connais des gens qui sont de véritables écrivains et qui ne sont pas publiés (par souhait, malchance, incompréhension du monde de l'édition... les raisons peuvent être multiples) mais aussi des auteurs édités, vendant parfois beaucoup de livres, et qui ne sont pourtant pas des écrivains au sens de l'intime que j'évoquais plus haut.
Amicalement,
Eric

Eric FOUASSIER récompensé en 2011 pour le roman Le traducteur, publié en 2010 aux Editions Pascal Galodé.



Votre commentaire utile

- le 22 mars 2011 à 15 : 06
par Thierry SAINTOT : Un écrivain mène parfois un combat contre lui-même, contre sa propre identité sociale. Je veux dire qu’il peut passer par l’écrit pour démystifier la propre perception qu’il a de lui-même par rapport au retour qu’il ressent des tiers lorsqu’il évolue en société. Mais avant tout, qu’il soit publié ou non, l’écriture est un état d’esprit, je dirai d’ailleurs un véritable mode de vie. Les contraintes de solitude et de souffrance pendant les périodes d’écriture s’apparentent, comme le souligne si bien Eric FOUASSIER, à un plaisir solitaire. J’ajouterai une jouissance intellectuelle.

- le 18 mars 2011 à 16 : 29
par Delcuse : Voilà enfin, une très bonne définition de ce qu'est être écrivain, bien qu'elle n'est pas suffisante. Oui, le monde de l'édition, qui est le monde du commerce, vous savez, celui-là qui impose des centrales nucléaires jusque sur des failles sismiques, n'a qu'un lointain rapport avec le monde d'un écrivain, je veux dire celui-là pour qui écrire est un état d'esprit et non une ambition commerciale.



Voir le sujet précédent écrivain du forum
Si vous souhaitez aborder un autre THEME sur la vie ECRIVAIN : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en écrivant correctement...